Ayons de la compassion.

Mais, lorsque tu donnes un festin, invite des pauvres, des estropiés, des boiteux, des aveugles. Et tu seras heureux de ce qu'ils ne peuvent pas te rendre la pareille; car elle te sera rendue à la résurrection des justes. Luc 14:13-14



Notre Seigneur est sensible à la misère des hommes, misère qui a pour cause la présence du péché dans le monde. Jésus est touché par la foule qu'il voit sans berger, mais aussi par la misère de ceux qui sont atteints dans leur corps: aveugles, sourds, lépreux, paralysés, boiteux...


Christ est notre modèle, nous devons donc suivre ses traces. Les suivre, n'est-ce pas avoir des sentiments semblables aux siens envers les infirmes que nous rencontrons, quel que soit leur handicap?


Beaucoup de chrétiens se dévouent pour les handicapés et les malheureux. Ils le font à l'image de ce que leur maître a fait en son temps. Ils ne cherchent pas une récompense immédiate, mais ils savent que tout est enregistré au ciel. C'est le Seigneur lui-même qui en donne l'assurance. Ouvrons nos yeux pour voir le prochain qui a besoin de nous affectivement ou matériellement et lui témoigner pratiquement notre compassion.

11 vues0 commentaire